Billets d'humeur du mois de janvier 2018

Textes de Jean-Claude Carlier (Curé)


 

Dimanche 7 janvier

"De bon matin j'ai rencontré le train de trois grands Rois dessus le grand chemin. Or, myrrhe, encens sont les beaux présents qu'ils ont porté à cet Enfant adorable". Je ne suis ni roi, ni mage, ni astrologue. Je suis un anonyme errant dans la foule du recensement Bien derrière ces Princes, venus je ne sais d'où, je te découvre, moi aussi, petit Enfant Roi, dont ont parlé certains bergers émerveillés. D’or et d’argent, je n’en possède pas, Seigneur, et à la Banque des Trésors aucun coffre ne porte mon nom ! Tout ce que j’ai, Jésus, est sans valeur du côté de la Bourse : c’est seulement un peu de tendresse qui garde les yeux ouverts sur les malmenés de la vie et qui, sur eux, se penche avec douceur afin de les soulager des fardeaux qui entravent leur marche hésitante. De puissance et de gloire, je n’en possède pas, Seigneur, et aucun tapis rouge ne s'est déroulé à mon arrivée en Judée. ! Tout ce que j’ai, Jésus, est léger comme le vent : c’est seulement un peu de joie qui pose son sourire sur les cœurs meurtris et qui verse des gouttes de soleil sur les habitants de la sombre tristesse. De science et de génie, je n’en possède pas, Seigneur, et aucune de mes inventions n’est indiquée dans le Livre des Records ! Tout ce que j’ai, Jésus, échappe aux statistiques et sondages : c’est seulement un peu de volonté qui, sans crainte de fatigue, se met au travail pour que justice et paix fleurissent en tout lieu de mon passage. Vois, Seigneur, c’est tout ce que j’ai ! Mais de tout cœur je te le donne !


 

Dimanche 14 janvier

En observant la vie, nous réalisons que nous sommes constamment en période de passage… d’un jour à l’autre, « d’une année à l’autre », d’une étape à l’autre! Le passage du nourrisson à l’enfance, de l’enfance à l’adolescence, du jeune adulte à l’adulte. Nous vivons le passage de la vingtaine, de la trentaine, etc. ainsi que le passage de l’activité professionnelle à la retraite. Pourquoi sommes-nous si affectés par ces passages ? La nature elle-même nous communique ce passage par les saisons, les équinoxes et les solstices, les cycles lunaires et solaires. Durant le passage de saison, pensez-vous qu’un arbre se plaint quand il perd ses feuilles ? Ou même les outardes qui migrent d’un endroit à l’autre de la planète ? Alors nous, pourquoi résistons-nous ? Nous vivons dans un monde où les passages sont une étape naturelle de toute vie. Une chose est certaine, prendre conscience de cette réalité est un atout pour choisir de vivre notre vie pleinement! Chacun d'entre nous a le choix. Prendre le bon côté des choses ou le mauvais. Voir le verre à moitié vide ou à moitié plein. Accueillir les événements avec le sourire ou les poings serrés. Dire "c'est la catastrophe" ou "ça va s'arranger" Voir tout en noir ou tout en couleur. Etre calme et ouvert ou agressif et fermé. Et décider de faire ainsi de son existence un chemin de fleurs ou un chemin d'épines. La meilleure manière de prendre les choses du bon côté, c’est d’attendre qu’elles se retournent…


 

Dimanche 21 janvier

Des fidèles qui s’écharpent entre eux, des querelles de sacristies et de clochers à foison, des paroissiens qui en ont assez de leur curé, ce dernier qui le leur rend bien et qui en plus est excédé par ses confères : oh, mais cela se passe ailleurs… évidemment ! Sujet facile ? Oh, certes, le trait peut paraître exagéré mais il fait sourire : que celui qui ne reconnaît pas ne serait-ce que l’ombre d’un détail lève la main ! Dans toutes les paroisses il y a de ces remarques ou reproches que l'on s'adresse parfois pour des riens. On est loin de la charité!! Alors, n-ième remontrance pour nous dire : aimez-vous à la fin, garnements ! ? Non plus ! Dans ce livre, il ne s’agit pas de minimiser nos agacements de sacristie, parfois très légitimes : il s’agit de nous laisser recentrer sur l’Essentiel. Dans ce récit, le curé a fugué… Vous en dire plus sur l’intrigue ? Certainement pas ! Depuis sa disparition initiale, chacun va avoir à vivre des conversions. Rappelons-nous avec le proverbe anglais que " là où Dieu a son Église, le diable a sa chapelle " : il s’agit de prendre conscience de ces chapelles où nous laissons régner le diable, diviseur, pour entrer dans une démarche de réconciliation, réelle et grandissante. Alors, si nous lisions ce livre comme une invitation à notre propre conversion, jamais terminée ? En voici le titre: Monsieur le curé fait sa crise, écrit par Jean Mercier.


 

Dimanche 28 janvier

Nous avons tous besoin de reconnaissance ou d’être aimé, et ce n’est pas en soi un mal. Il est important qu’à un moment donné de notre vie nous réalisions cette part qui est en nous. Nous pouvons passer beaucoup de temps à chercher à combler ce besoin par le regard ou l’approbation des autres, mais au final nous serons toujours déçus par eux. Une réflexion, une critique même amicale! Un remède? Le "selfie". Un selfie est la photo qu’on prend de soi-même ou avec quelqu'un et qui est réalisée à partir d’un Smartphone. Une photo selfie se diffuse souvent sur les réseaux sociaux, Aujourd’hui, tout le monde s’y met, des plus petits aux plus grands. Le phénomène est de plus en plus en vogue surtout depuis l’arrivée du numérique. Même le pape François s’y est mis, enfin peut-être plus pour des questions d’image, c’est le cas de le dire ! La mode du " selfie " posté sur les réseaux sociaux est un exemple parmi tant d’autres, mais qui est assez révélateur de cette recherche de reconnaissance de nos jours. Que cherchons-nous réellement en postant des selfies ? Simplement que d'autres personnes "valident" notre photo, nous disent qu'on est belle/beau, approuvent quelque chose que nous faisons ou notre façon de vivre. Loin de là l'idée d'apporter un jugement, il important d'essayer de comprendre les motivations. Un selfie cela veut dire quoi de nous ? Du narcissisme ? Une manière d’écrire son histoire en images ? Son autobiographie avant l’heure ? Un moment de fierté, de joie que l’on souhaite mettre en avant ? Une certains prise de pouvoir en sorte sur son image et sa vie ? Le Selfie ? Et moi, et moi, et moi!

Flash d'informations

UNE NOUVELLE FEUILLE PAROISSIALE
Dès ce mois de février 2017, vous pourrez recevoir votre feuille paroissiale dans votre boîte mail et cela dès sa sortie. Entrez votre nom et votre adresse email dans la case intitulée "Abonnement à la feuille paroissiale" située en haut et à gauche de ce site. N'hésitez pas à vous inscrire !

DEMANDE D'OCCUPATION DE L'EGLISE
Il est maintenant possible de faire votre demande d'occupation de l'église pour manifestion exceptionnele en ligne. Pour ce faire, aller dans le menu "Vie Paroissiale - Administration - Demande d'occupation de l'église pour manifestation exceptionnelle.

Aller au haut